2020_09_12_GabyPrem-08917.JPG

Connaissez-vous Gaby Deslys ?

Immense Star début 20è ?

Chanteuse, danseuse, actrice, personnalité étincelante, talent singulier, elle choisit délibérément d’être artiste plutôt qu’un mariage bourgeois, afin de conquérir son indépendance financière et sa liberté de femme. Elle fût catapultée au firmament de la célébrité dès qu’elle monta sur scène, éblouissant tous ceux qui la virent de Paris, à Broadway via London. Femme dont l'originalité influença toutes celles qui la suivirent, de Mistinguett à Mae West, des Ziegfeld Follies au Casino de Paris… 

Maintenant, imaginez-vous feuilletant un magazine de 1910, glanant ça et là des aspects de votre idole du moment ; Glissez-vous dans l'univers des grands cabarets d’hier ; un monde de strass, de plumes, de soie... Un monde de femmes fatales, de beaux gigolos, et où un Roi pouvait perdre sa couronne par amour pour Elle.

 

"Extravaganza" incomparable

Les costumes aussi spectaculaires que ceux portés par Gaby Deslys elle-même, sont réalisés dans l'atelier qui habilla Jean Vilar, Georges Wilson, Lambert Wilson.


Mireille Doering Born, héritière de la grande costumière Geneviève Sevin-Doering, créatrice de costumes au TNP-Chaillot et Festival d'Avignon sous Jean Vilar et Georges Wilson, a brillamment reconstitué la garde-robe inimaginable de Gaby Deslys.


La Revue a surgi de la tête d'un jeune et brillant ténor, Jean Christophe Born. La ténacité avec laquelle il a fouillé dans la vie de cette créatrice si innovante n'est comparable qu'avec l'énergie ardente et le talent qu'il déploie sur scène, évoquant tous les hommes qui ont traversé la vie de Gaby.

Le Prince régnant du Cabaret new-yorkais, les chanteur multi Awards, génial pianiste et… danseur de claquettes Mark Nadler (nommé Performer de l'année par Broadway World.com). Mark Nadler a recréé les arrangements musicaux, Opérettes, Cakewalk, Ragtime, chantés en français et en anglais avec une fraîcheur contemporaine qui électrise l'ambiance musicale de cette Revue incomparable.


JDiego Bordonaro est Eugène, un pianiste,  magicien incomparable une Van der Esch est Gaby Deslys ! Sa voix de soprano chatoyante, sa pétillante personnalité et son irrésistible fantaisie illuminent la scène, tout comme la grande Gaby Deslys le faisait un siècle plus tôt.

DSC_0277_JPG.webp
 

Note de mise en scène

"J'ai toujours été fasciné par les gloires légendaires du passé, d'autant plus lorsqu'il s'agit de Marseille, ma ville de coeur. Lorsque j'ai découvert Gaby Deslys, j'ai immédiatement senti quelle artiste exceptionnelle elle avait été, même si sa mémoire s'est estompée. Très en avance sur son temps et bien loin des conventions sociales de l'époque, elle annonce magnifiquement la femme moderne. Je me suis plongé passionnément dans l'histoire de sa vie et de son oeuvre à travers ses biographies, en allant rechercher dans les fonds de documentation à la BNF de Paris, en fouillant sur le web, en rencontrant des historiens comme Pierre Echinard, etc. Un travail de longue haleine, échelonné sur plusieurs années. C'est littéralement page à page que j'ai reconstitué les musiques, les danses, et enfin élaboré ce récital-revue évoquant ses plus grands succès aussi bien chantés que dansés, car elle a véritablement créé des danses qui ont fait fureur, comme le "Gaby Glide" et la "Danse de l'ours". Certaines, assez osées, ont même fait scandale. Pour ce spectacle, je me suis entouré d'artistes de très haut niveau : Mark Nadler, véritable star de Broadway, qui m'a fait l'honneur de m'accompagner dans ce projet fou, et la parfaite interprète June Van der Esch, à qui revient la lourde charge d'incarner Gaby. Nous avons tous à cœur de rendre hommage et de faire revivre cette magnifique artiste marseillaise".

-Jean-Christophe Born